Accueil
Accueil

Le championnat du monde de kitesurf à Dakhla, une aubaine pour les kitesurfeurs marocains

(DNES Rachid Maboudi)

Dakhla – Les riders marocains, engagés lors de la 12è édition du championnat du monde de Kitesurf « Prince Héritier Moulay El Hassan Kitesurfing World Cup 2022 », ambitionnent d’honorer les couleurs nationales et se frotter aux meilleurs kitesurfeurs du monde.

Ils sont au nombre de 14 à être inscrits à cette compétition, initiée jusqu’au 02 octobre prochain par l’Association « Lagon Dakhla pour le développement du sport et l’animation culturelle » et le Global Kitesports Association (GKA), sous l’égide du World Sailing Federation (WSF).

Au terme des qualifications nationales, disputées mardi sur la plage de Foum Labouir à Dakhla, deux athlètes seulement ont réussi à composter leurs billets pour ce championnat du monde.

Il s’agit d’Achraf Bentajer et Reda Lefdali, qui ont décroché leurs tickets après une rude concurrence avec quatre autres athlètes, en l’occurrence Farah Drahim, Nourdin Mansour, Mohammed Ghali et Amine Mana.

« Cela fait cinq ans que je prends part à cette compétition. Les qualifications ont été marquées par un bon niveau technique des riders marocains, qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes afin d’accéder au tableau final », a indiqué Achraf Bentajer, qualifié au championnat du monde qui verra l’entrée en lice dès mercredi des kitesurfeurs internationaux.

« Le niveau technique des champions marocains est globalement bon », a-t-il jugé, notant que la concurrence sera ardue pour la victoire finale.

« Nous nous entrainons individuellement avec notre propre matériel. Pour moi, le surf est mon gagne-pain, étant donné que je suis moniteur dans une école de cette discipline à Essaouira », a-t-il confié à la MAP, relevant que pour atteindre le niveau international, il faut mettre en place les moyens financiers nécessaires.

Le kitesurf, une discipline, qui fera son entrée au programme des Jeux olympiques de Paris-2024, séduit de plus en plus de jeunes marocains à la recherche des sensations fortes et de la pratique d’un sport extrêmement complet.

« Il s’agit de ma première participation au championnat du monde à Dakhla. C’est l’un des meilleurs endroits où l’on peut pratiquer le kitesurf », a indiqué, de son côté, le Marocain Badr Eddine Tritchi, relevant que son rêve est de faire partie des meilleurs kitesurfeurs au niveau international.

Le niveau de la compétition est très élevé, d’autant plus que ce championnat du monde réunit les meilleurs riders de la planète, a-t-il fait remarquer.

Même son de cloche chez Reda Lefdali, qui s’est distingué lors des qualifications nationales. Il a affirmé que sa participation à ce genre de compétitions de niveau mondial lui permettra d’améliorer son niveau et se frotter aux meilleurs riders du monde.

« Le niveau de la compétition est très élevé, avec la présence de riders représentant de grandes nations dans ce sport, comme la France, l’Australie ou encore les Etats Unis », a-t-il fait observer, ajoutant que le kitesurf marocain est promis à un avenir radieux avec la présence de jeunes kitesurfeurs talentueux.

Le kitesurf, apparu dans les années 90, est un sport de glisse utilisant la force du vent pour progresser sur l’eau. Il s’adapte à tous les milieux et peut se pratiquer aussi bien en mer que sur un lac, sur de belles vagues ou une eau plus calme. L’essentiel est de disposer d’un vent favorable et d’un matériel adapté à la technicité du spot choisi. Il mobilise l’agilité et le sens de l’équilibre et associe une planche et un cerf-volant pour permettre au kitesurfeur d’évoluer librement sur l’eau.

Le championnat du monde de Kitesurf « Prince Héritier Moulay El Hassan Kitesurfing World Cup 2022 », initié par l’Association « Lagon Dakhla pour le développement du sport et l’animation culturelle » et le Global Kitesports Association (GKA), sous l’égide du World Sailing Federation (WSF), se tient jusqu’au 02 octobre prochain avec la participation de pas moins de 54 athlètes. Ils représentent le Maroc, la France, l’Australie, la Suisse, l’Espagne, le Brésil, le Canada, les Etats Unis d’Amérique, les Pays-Bas, le Cap Vert, l’Afrique du Sud, l’Allemagne et l’Île de la Réunion.

En 2021, l’Italien Airton Cozzolino, chez les hommes, et la Française Capucine Delannoy, chez les dames, se sont adjugé le 11ème Championnat du monde de kitesurf « Prince Moulay El Hassan ».

Lire le précédent

Mastercard consolide un héritage footballistique de plusieurs décennies grâce au « LIVRE GUINNESS DES RECORDS » avec Luis Figo

Lire Suivant

Foot: Résultats des matches amicaux