Accueil
Accueil

Quatre questions au directeur de la Promotion du sport scolaire au ministère de l’Éducation nationale

Casablanca – Le directeur de la Promotion du sport scolaire, relevant du ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Abdeslam Mili, revient dans un entretien à la MAP, sur le rôle du sport scolaire et sa contribution dans la promotion du système d’éducation et de formation.

1- Quels sont les contours de la nouvelle stratégie adoptée par le ministère afin de promouvoir et développer le sport scolaire?

Vu que le sport scolaire est une composante essentielle de la promotion de la qualité du système de l’éducation et de la formation et un levier du développement humain, étant donné son impact positif sur les comportements, la culture et la santé de l’individu et de la société, le ministère de l’éducation nationale a mis en place une nouvelle stratégie pour la promotion du sport scolaire, reposant en particulier sur le soutien au sport pour tous et l’ouverture sur les sports qui attirent la jeunesse, à travers le renforcement des rôles des associations sportives scolaires.

Le ministère a également accordé un grand intérêt à la participation de l’ensemble des apprenants dans le cursus sport-étude et dans les différentes compétitions, outre la généralisation des centres sportifs pour le cycle primaire.

Cette stratégie s’articule en outre sur l’excellence sportive et scolaire à travers la création de cursus « sport-étude », afin de permettre aux apprenants de concilier entre la formation sportive et l’apprentissage scolaire, ainsi que la qualification du capital humain, en tant que composante essentielle pour la promotion du sport scolaire.

2- Quelles sont les mesures prises par la Direction afin d’assurer une bonne participation des apprenants dans les compétitions locales et internationales?

Prenant en considération les circonstances exceptionnelles que traverse le Maroc à cause de la crise sanitaire, la Direction de la promotion du sport scolaire a pris une batterie de mesures pour gérer la période de confinement, afin d’assurer la pratique sportive à l’ensemble des élèves, garantir la continuité pédagogique et permettre aux apprenants de suivre des cours d’éducation physique et sportive dans de bonnes conditions de santé.

A ce propos, la direction a organisé plusieurs activités et manifestations sportives, en partenariat avec la Fédération royale marocaine du sport scolaire, dont la production de cours télévisés d’éducation physique et sportive lors de la période de confinement à partir de la première semaine d’avril 2020, l’organisation d’un tournoi scolaire national à distance (du 18 mai au 15 juin 2020) dans les disciplines de karaté, taekwondo et échecs au profit de tous les cycles d’enseignement, outre le concours national des créativités motrices, qui a intéressé toutes les catégories, dont les enfants en situation de handicap.

Il y a lieu de citer également la participation au championnat du monde virtuel de taekwondo (pompsé) organisé au Népal sous l’égide de la Fédération internationale du sport scolaire (13-15 août), durant lequel les éléments nationaux ont récolté cinq médailles (2 en or, 1 argent et 2 bronze), l’organisation des tournois scolaires nationaux à distance en taekwondo, karaté, wushu, échecs, break dance, hip-hop (free style), skate, rollers et le football freestyle, du 1er février au 25 mai 2021 en collaboration avec les fédérations sportives concernées.

3- Pouvez-vous nous citer quelques domaines de coopération pour la promotion du sport scolaire et les projets importants à développer?

Dans le cadre de l’ouverture du ministère sur les différents acteurs et intervenants, de l’élargissement du champ de ses partenariats et du renforcement de ses liens de coopération, à travers des programmes stratégiques aux objectifs tournés vers l’avenir visant la promotion du sport scolaire et national, une série de rencontres et réunions ont été tenues avec les représentants de nombre de fédérations et instances sportives nationales, couronnées par la signature, récemment, de plusieurs accords de partenariat avec des fédérations sportives.

Ces accords visent à généraliser la pratique des sports concernés au sein des établissements scolaires et l’instauration du cursus sport-étude, l’organisation de sessions de formation au profit des cadres sportifs scolaires et la réalisation de projets communs visant le développement du sport scolaire et civil.

4- Quelles sont les contraintes auxquelles fait face le sport scolaire dans le sillage de la crise sanitaire?

Vu les circonstances sanitaires actuelles en raison de la propagation de la pandémie à covid-19, nous souhaitons un retour rapide à la normale afin de pouvoir reprendre les activités sportives et scolaires, mettre en oeuvre des projets d’amélioration des activités sportives et réunir les conditions à même de dénicher des talents en herbe.

Il va sans dire que le rôle primordial du sport scolaire est de veiller sur la réunion de ces conditions, afin de permettre aux clubs et associations sportives de pouvoir préparer et qualifier les jeunes talents, dans la mesure où chaque apprenant dispose du droit de pratiquer une activité sportive de son choix tout au long de l’année scolaire, dans le cadre de l’association sportive scolaire.

Lire le précédent

Le sport scolaire, une pépinière pour l’éclosion des jeunes talents

Lire Suivant

Tournoi de Madrid: le Russe Medvedev signe sa première victoire sur terre battue depuis 2019