Accueil
Accueil

CNOM : Nouveau programme de bourses pour les sportifs marocains qualifiés aux JO-2024

Casablanca – Le Comité national olympique marocain (CNOM) a lancé, à compter du mois de septembre, un nouveau programme de bourses visant à apporter des moyens financiers additionnels aux sportifs marocains qualifiés pour les Jeux Olympiques de Paris 2024.

Ce programme s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’accompagnement des Fédérations royales marocaines en vue de la préparation des sportifs marocains aux JO et vise à améliorer les conditions de préparation des sportifs faisant partie de l’élite sportive marocaine afin de subvenir à leurs besoins sportifs spécifiques, indique un communiqué du CNOM.

Ces bourses interviennent en complément des efforts déployés par les Fédérations royales marocaines pour l’accompagnement de ces sportifs, ainsi que la prise en charge de leur projet sportif à travers les conventions nouées entre le CNOM et les Fédérations, affirme le communiqué.

Elles sont financées par la Solidarité Olympique (CIO), l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), en partie, et principalement grâce au CNOM et au département chargé des sports, à travers la convention relative à la mise en œuvre du programme pluriannuel de préparation et de participation des sportifs aux échéances sportives internationales 2019-2028, signée en avril 2019, souligne-t-on.

La CNOM tient à préciser, par la même occasion, que ce programme de bourses vient remplacer les primes de qualification aux JO, sachant que des primes de performance sont également prévues.

Selon la même source, les Fédérations royales marocaines dont les sports sont au programme des JO-2024 (épreuves/catégories olympiques individuelles seniors) peuvent proposer au CNOM les dossiers des sportifs marocains qui remplissent au moins une des conditions fixées.

Ainsi, concernant l’élite A, le candidat à la bourse mensuelle qui s’élève à 10.000 DH, doit être médaillé olympique à Tokyo 2020, être classé dans le top 10 mondial au dernier classement publié par la fédération internationale ou être médaillé au dernier championnat du Monde.

Pour l’élite B (6000 DH par mois), le candidat doit être classé entre les 11 et 20 meilleurs mondiaux au dernier classement publié par la fédération international, être champion d’Afrique de la saison en cours, être le meilleur sportif africain dans le dernier classement publié par la fédération internationale ou être médaillé d’or aux Jeux méditerranéens 2022 (à Oran) ou aux Jeux de la solidarité islamique à Konya 2022.

Pour ce qui est de l’élite C (3500 DH par mois), le candidat doit être classé entre les 21 et 30 meilleurs mondiaux au dernier classement publié par la fédération internationale, être le vice-champion d’Afrique de la saison en cours, être le 2-ème meilleur sportif africain dans le dernier classement publié par la fédération internationale ou être médaillé d’argent ou de bronze aux Jeux méditerranéens 2022 à Oran ou aux Jeux de la solidarité islamique à Konya 2022.

Lire le précédent

Football: Inauguration de l’académie du Raja de Casablanca à Bouskoura

Lire Suivant

Dopage: Le Tramadol interdit en compétition à compter de 2024 (AMA)