Accueil
Accueil

Tomber de rideau sur les 5èmes Jeux de la solidarité islamique

DNES : Benmassaoud Mohammed

Konya (Turquie) – Le rideau est tombé, jeudi soir, sur les 5èmes Jeux de la solidarité islamique, organisés du 9 au 18 août à Konya, en Turquie, avec une cérémonie de clôture haute en couleurs.

La cérémonie, organisée au stade du 15 juillet de l’université de Selçuk, a été inaugurée par une parade des athlètes, suivie d’un spectacle de lumière et de feux d’artifice, ainsi qu’un concert du célèbre chanteur turc Kubat. Au terme du spectacle, le drapeau de ces Jeux a été remis à la Fédération sportive de la solidarité islamique (ISSF).

Lors de cette édition, le Maroc a décroché un total de 62 médailles (15 en or, 13 en argent et 34 en bronze), se classant 6ème au tableau des médailles.

La récolte marocaine est répartie entre l’athlétisme, avec 14 médailles au total (4 en or, 3 en argent et 7 en bronze), le kickboxing avec 16 médailles (3 en or, 4 en argent et 9 en bronze), le taekwondo avec 9 médailles (3 en or, 2 en argent et 4 en bronze), le sport boules, avec 10 médailles (2 en or, 1 en argent et 7 en bronze), le karaté avec 8 médailles (3 en or, 1 en argent et 4 en bronze), le judo avec 3 médailles (2 en argent et 1 en bronze) et le tir sportif avec 2 médailles de bronze.

Commentant la participation marocaine à cette édition, le directeur technique du Comité national olympique marocain (CNOM), Hassan Fekkak a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que le Maroc occupe la première place au niveau arabe et africain en termes de médailles remportées, ajoutant que les 62 médailles constituent un record de la participation marocaine aux Jeux de la solidarité islamique, toutes éditions confondues.

Il a souligné que toutes les équipes nationales ayant pris part à cette édition ont bénéficié du soutien technique et financier du CNOM, relevant que dans les sports individuels, les éléments marocains se sont distingués, car ils sont les seuls à décrocher des médailles.

S’agissant du niveau de la compétition, M. Fekkak a souligné qu’il a été très relevé avec la participation de plusieurs champions olympiques et des médaillés aux championnats du monde dans différentes disciplines, faisant remarquer que certains sportifs marocains ont un très bon niveau, tandis que d’autres ont besoin de revoir leur projet sportif et de bénéficier d’un accompagnement progressif pour améliorer leur niveau.

Il a fait savoir que les sportifs marocains ont montré une grande marge de progression, mettant l’accent sur la nécessité de travailler davantage pour consolider ou améliorer leurs performances.

Le Royaume a été représenté par 177 sportifs (126 garçons et 51 filles) qui ont pris part à ces joutes tant attendues après leur report en 2021 à cause de la pandémie de coronavirus, qui a chamboulé le calendrier sportif mondial.

Les sportifs marocains engagés dans 16 disciplines étaient encadrés par 48 personnes réparties entre entraîneurs, médecins, préparateurs physiques et kinésithérapeutes.

Lors de la dernière édition des Jeux de la solidarité islamique, disputée en 2017 à Bakou, la capitale de l’Azerbaïdjan, le Maroc s’est classé 7ème au tableau des médailles, avec 7 en or, 4 en argent et 15 de bronze.

La 5ème édition des Jeux de la solidarité islamique a connu la participation de 56 pays représentés par 4.200 athlètes engagés dans 24 disciplines, qui se sont déroulées sur 13 sites de compétition.

Les Jeux de la solidarité islamique sont organisés par la Fédération sportive de la solidarité islamique, un organisme créé le 6 mai 1985 à Riyad, sous l’égide de l’Organisation de la coopération islamique. L’idée des JSI a été pour la première fois proposée en 1981, au cours du troisième Sommet islamique, par l’Arabie Saoudite. La première édition s’est déroulée en 2005 dans ce même pays. La prochaine édition des Jeux de la solidarité islamique est prévue en 2025 au Cameroun.

Lire le précédent

Jeux de la solidarité islamique/Kickboxing : Huit médailles pour le Maroc, dont trois en or

Lire Suivant

Cyclisme sur route: Le Maroc participe aux Mondiaux d’Australie